07 juin 2017

Un sac de billes - Joseph Joffo


Année de sortie: 1973 |  Pages: 254
Collection: JC Lattès | Genre: Témoignage / Historique.
Résumé: « Traduit en 18 langues " Un sac de billes ", livre d'une exceptionnelle qualité, est un des plus grands succès de librairie de ces dix dernières années. Un très beau livre, émouvant et fort... Alphonse Boudard. Ce livre qui est celui de la peur, de l'angoisse, de la souffrance, aurait pu être aussi le livre de la haine, mais il est, en fin de compte, un cri d'espoir et d'amour. Bernard Clavel. Parmi les témoignages sans nombre consacrés aux temps maudits, celui-là est unique, par la nature de l'expérience, l'émotion, la gaieté, la douleur enfantine. Et conté de telle manière, la douleur saisit, entraîne, porte le lecteur de page en page, jusqu'à la dernière ligne. Joseph Kessel. Une spontanéité, un humour, une tendresse, une émotion discrète qui en font un livre pas comme les autres. La croix. »

Ma note: 5/5



Bonjour bonjour ! Bon alors, j'ai pris une grande décision. Je vais changer ma manière d'écrire des critiques: fini les grilles et les plans, je passe à la spontanéité et au naturel ! Je finirai les critiques en retard avec l'ancienne méthode, vu que je ne suis plus dans l'ambiance du livre, mais les prochaines seront comme celle que vous lisez actuellement. Voilà, juste une petite aparté pour vous avertir :D

Donc oui, « Un sac de billes ». J'ai beau adoré les témoignages -surtout lorsqu'ils traitent de la guerre- mais j'avoue n'avoir jamais entendu parler de ce livre. J'ai appris son existence lors de la sortie du film en janvier... Ni une ni deux, le voilà dans mon petit panier sur Momoxshop et quelques jours après, un exemplaire dans les mains !
Cette lecture est donc celle qu'il me manquait pour valider mon objectif annuel, à savoir lire cinquante livres. Maintenant, ce sera du bonus ! Mais bon, revenons à nos moutons, ou plutôt devrais-je dire: à nos deux enfants !

Pour ceux qui n'ont ni lu, ni vu, ni renseigné sur ce chef d'œuvre, je vais vous le résumer brièvement. Nous sommes pendant la deuxième guerre mondiale, en 1941 plus précisément, où Joseph et Maurice Joffo, deux frères juifs, coulent des jours heureux avec leurs parents à Paris. Seulement, l'Occupation et les persécutions vont rapidement briser leur quotidien paisible, et leurs parents inquiets décident de les envoyer rejoindre leurs deux frères, à Dax. S'en suivra une fuite intense où les deux enfants (au début du livre, Joseph n'a que dix ans...) vont tenter de survivre par tous les moyens.

Ce livre est tout simplement poignant. L'histoire, racontée par Joseph Joffo en personne, est vue à travers les yeux d'un enfant. Un enfant qui ne comprend pas. Un enfant qui ne sait même pas ce qu'est être juif. Au début du livre, Joseph est un gamin jouant aux billes à la récré, et la victoire lui importe plus que la guerre. C'est vraiment horrible de voir son innocence si violemment arrachée, de voir cet enfant qui est confronté à la guerre sans même la comprendre. Après tout, qui peut comprendre la guerre? C'est vraiment horrible de voir deux gamins, qui encore la veille essayait de gagner le plus de billes, qui maintenant, esseulés, tente de survivre comme ils peuvent.

Je l'avoue, j'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux. Plusieurs fois, j'ai été stressée pour ces deux gamins face à toutes ses fois où ils ont frôlé la mort. Pour moi, c'est le genre de livre à lire une fois dans sa vie. Il a été donné en lecture obligatoire à quelques collèges, et moi-même j'en ai étudié quelques pages en classe, sans pour autant faire le rapprochement. Néanmoins, lisez-vous, relisez-le, partagez-le.

Je vais de ce pas voir le film, pour ceux qui aimeraient voir la bande-annonce, cliquez simplement ici.

Extrait page 23
« Mais qu'est-ce qui vient d'arriver? J'étais un gosse, moi, avec des billes, des taloches, des cavalcades, des jouets, des leçons à apprendre, papa était coiffeur, mes frères aussi, maman faisait la cuisine, le dimanche papa nous emmenait à Longchamp voir les canassons et prendre l'air, la semaine en classe et voilà tout, et tout d'un coup on me colle quelques centimètres carrés de tissu et je deviens juif.
Juif. Qu'est-ce que ça veut dire d'abord? C'est quoi un juif?»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire