6 juin 2017

La couleur de la rage

La couleur de la rage - Jean-Noël Blanc


Année de sortie: 2010
Collection: Scripto
Genre: Jeunesse
Nombre de pages: 206
Résumé: Tout adolescent affronte un jour ta même question comment se construire ? Comment devenir vraiment ce qu'on est ? Comment trouver son propre chemin ? En se battant, comme Théo ? En fuyant, comme Yan ? En s'ouvrant aux rencontres et aux émotions, comme Rodolphe ou Natalia ? Chacun s'y prend comme il peut. Jusqu'au jour où Fabien fera comprendre et son père qu'il est devenu assez grand pour se débrouiller. En adulte.

Mon avis:

3/5

Il s'agit d'un livre totalement choisi au hasard.

Ce bouquin se sépare donc en six petites nouvelles, six parties parlant de six adolescents en pleine construction. Les différents chapitres sont donc brefs, afin de laisser chaque adolescent sur le devant de la scène.

Le jeune fugueur laisse place à la douleur d'une malchanceuse qui voudrait que tout s'arrête, très vite remplacés par un boxer qui tente le tout pour le tout et par deux jeunes différents mais qui se ressemblent dans l'amour qu'ils se portent, avant de se terminer avec une jeune sensible amoureuse et par une partie de ping-pong entre un adolescent et son père... Le tout dans des époques, des lieux différents.

Des phrases courtes, des chapitres faisant neuf/dix pages, et d'autres qui en font plus d'une trentaine... Les premières histoires représentent bien le titre "La couleur de la rage", mais les dernières... je cherche encore.

J'ai bien aimé le fait que l'auteur change sa manière d'écrire selon l'adolescent qu'il incarne, cela apporte du réalisme. Cependant, j'ai trouvé l'ensemble trop plat, et trop survolé, peut-être est-ce dû au format nouvelle?

D'un autre côté, ce livre est intéressant car il parle d'une passe difficile, celle de l'adolescent qui devient adulte, celle des interrogations et des doutes. J'ai bien aimé, également, l'atmosphère différente qui se dégage de chaque chapitre, avec pour seul point commun que l'adolescent fait des choix, et qu'il doit les assumer.

J'ai lu énormément d'avis positifs sur ce livre, mais j'ai eu plus du mal. Comme dit plus haut, le format nouvelle ne m'a pas forcément séduit, je préfère le côté plus abouti des romans. Après, c'est là tout le charme des nouvelles: survoler l'inutile pour se concentrer sur l'essentiel... Mais je ne suis pas vraiment charmée.

   Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?


Extrait:

«  Tête en l'air cœur en bois. 
Accroch'toi accroch'toi
Comme si t'avais le choix 
J'voudrais vivre à reculons. 
Être môme c'est le bon filon.
Mais à mon âge faut que j'fonce.
Mêm'si ma vie est pas d'aplomb.
Je connais la couleur de ma rage. 
J'ai plus de corps j'ai plus de cœur plus d'visage. »

Cet extrait vient du chapitre Toi tu ne dis rien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire