06 mars 2017

Assassin's Creed, tome 1 : Renaissance

 Assassin's Creed, tome 1 : Renaissance - Oliver Bowden


Année de sortie: 2010
Collection: Milady
Genre: Fantasy.
Nombre de pages: 465
Résumé: Trahi par les familles dirigeantes d'Italie, un jeune homme se lance dans une épique quête de vengeance. Afin d'éliminer la corruption et de rétablir l'honneur des siens, il deviendra un assassin. Il fera appel à la sagesse de grands esprits comme Léonard de Vinci ou Nicolas Machiavel, car il sait que sa survie dépend des dons qu'il doit développer. Aux yeux de ses alliés, il représente le changement car il combat pour la liberté et la justice. Mais ses ennemis le considèrent comme la pire des menaces car il a voué son existence à la destruction des tyrans qui oppriment le peuple d'Italie. Ainsi commence une histoire de pouvoir, de vengeance et de conspiration.

Mon avis:

5/5
- Coup de coeur 2017 -

Je n'ai jamais joué aux jeux car je n'ai pas les consoles requises, mais j'ai déjà vu quelques let's play et j'en aime beaucoup l'univers ! J'avais déjà entendu parler de ce livre, mais j'étais assez réticente à l'achat, étant donné que je n'achète jamais de livres tirés de films ou de jeux vidéo. Lorsque le film est sorti et que ce livre a fait énormément de bruit, j'ai fini par me laisser tenter... et me voici avec mon propre exemplaire entre les mains !

Nous retrouvons donc Ezio Auditore, alors qu'il n'est encore qu'un jeune noble né en 1459 à Florence, en Italie. Lorsque son père et ses frères sont assassinés sous ses yeux, il décide de prendre les armes et de les venger. Comme beaucoup avant lui, il devient un Assassin. Comme beaucoup avant lui, il va devoir se battre contre les Templiers. Si les Assassins se battent pour la liberté, les Templiers ont soif de pouvoir et veulent l'obtenir à tout prix.
Petit à petit, il va en découvrir davantage sur son héritage familial et rencontrer des personnages historiques comme Léonard de Vinci.
Ce livre a été un coup de cœur pour moi. Bien que certaines choses ont été modifiées, j'ai beaucoup aimé cette histoire ! C'est entraînant, il y a de l'action. Peut-être est-ce trop prévisible par moment mais qu'importe. Effectivement, ce livre est vraiment comme un jeu vidéo, avec les missions faciles et les récompenses...

La couverture est très belle, de toute façon j'adore l'apparence des Assassins en temps normal, donc cette image ne pouvait que me plaire.

La plume de l'auteur est très intéressante ! Il y a du vocabulaire, c'est recherché, et j'ai adoré les mots italiens dispersés çà et là.

Le personnage d'Ezio... j'ai tout simplement adoré. Il est déterminé, sûr de lui, tout en faisant preuve de beaucoup d'empathie. Il a beaucoup de charisme, et j'ai hâte de lire le deuxième livre pour le retrouver.

J'ai tout autant apprécié Léonard de Vinci. C'est un personnage que je trouve très intéressant de base. Ses découvertes, sa curiosité... il a grandement fait avancé la science. Dans le livre, il est dépeint comme un personnage haut en couleurs, plein de vie et de curiosité à l'égard de ce qui l'entoure et du fonctionnement de toute chose.

L'intrigue en tant que telle est très intéressante. J'ai beaucoup apprécié ce voyage dans la Renaissance italienne. Malgré quelques moments passés sous silence sans raison et d'autres qui n'ont pas grand intérêt mais qui durent plusieurs pages... C'était vraiment une bonne lecture. L'histoire est bien ficelée, rythmée par les scènes d'action et des descriptions parfaites, et par les personnages attachants.
Ce voyage que nous offre le lecteur, cette visite de l'Italie, de Florence à Venise, m'a conquise.

Le fait qu'Ezio grandisse et évolue est également une bonne chose ! Ca change des livres où le protagoniste ne prend à peine une année en 500 pages.. Non. Si Ezio, au début, est un adolescent, à la fin il est un homme d'une quarantaine d'années. J'aurais peut-être préféré plus de dates pour me situer, en revanche.

Ma seule réelle déception est sur le personnage de Nicolas Machiavel, dont on ne parle pas, alors que cet homme était aussi intéressant ! Il aurait pu tout aussi bien s'appeler Bernard et ne pas être un personnage emblématique, cela n'aurait rien changé.

Le fait qu'il n'y ait pas réellement de "méchant" dans l'histoire m'a également plu. Si les Assassins ont leur manière de voir les choses, les Templiers l'ont également, même si les réactions des deux sont excessives. Après, à vous de juger qui sont réellement ceux qui se battent pour la bonne cause !

En bref, des personnages adorables, un rythme prenant, un livre qui se lit très vite, et une lecture coup de coeur !

Extrait:

« Machiavelli fit un pas en avant et lança un regard sévère en direction d'Ezio.
- Là où d'autres suivent aveuglément la vérité, rappelle-toi... (Et Ezio acheva la phrase comme s'il l'avait entendue toute sa vie :)
- ... que rien n'est vrai.
- Là où d'autres sont limités par la morale et la loi, poursuivit Machiavelli, rappelle-toi...
- ... que tout est permis.
- Nous œuvrons dans les ténèbres pour servir la Lumière. Nous sommes des assassins. »

2 commentaires:

  1. Ce roman a l'air de nous proposer un univers très intéressant, néanmoins je reste un peu sceptique : Etant, à la base, un jeu vidéo, j'ai un peu peur d'être déçue... :/

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé. Cependant, j'ai vu beaucoup de critiques négatives venant de personnes qui ont joué aux jeux.

    RépondreSupprimer