20 octobre 2016

Paranoïa

Paranoïa - Melissa Bellevigne


Année de sortie: 2016
Collection: Hachette (Black Moon)
Genre: Fantastique, Jeunesse
Nombre de pages: 320
Résumé: « Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, vingt ans et enceinte de cinq mois, internée pour paranoïa et hallucinations. 

Dès leur première entrevue, Judy fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours.

Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité paraît s’éloigner. »

Mon avis:

3/5

Je tiens à dire que je ne connaissais pas l'auteur avant, je ne regarde aucune Youtubeuse beauté, et j'ai appris qu'elle en était une bien après ma lecture... donc pas de favoritisme. J'ai vu un commentaire sur Livraddict comme quoi ce livre est un plagiat de « pour elle... » de Flora Stephan, mais je n'ai pas lu ce livre, donc je ne peux pas en juger.

Ce livre était dans ma wish-list depuis sa sortie, et j'ai fini par craquer. Il faut dire que j'adore les histoires qui se passent dans les hôpitaux psychiatriques... mais ce livre n'en est pas vraiment une.

Parlons un peu de l'histoire. Lisa Hernest est une psychiatre/thérapeute mondialement reconnue qui a été appelée par l'institut Saint-Vincent. Elle doit s'occuper d'une patiente nommée Judy Desforêt. Cette dernière internée pour paranoïa, a vingt ans, est enceinte de cinq mois, refuse de s'alimenter, tente d'attenter à sa vie et à celle de son enfant... Personne n'a réussi à la faire sortir de son mutisme, et personne ne sait ce qu'elle a subi avant d'arriver à l'hôpital. Elle a été retrouvée dans une rue, à moitié morte et violée. Elle va finir par s'ouvrir à Lisa et ce livre est une rétrospection.

La couverture de ce livre est vraiment belle. La jeune femme qui se cache les yeux correspond à l'image que je me faisais de Judy, les couleurs sont douces, et le fond est très bien choisi. En revanche, le texte au dessus aurait pu être supprimé, surtout la seconde phrase.
« L'une est la seule à le voir » parle bien entendu de Judy qui, depuis toute petite voit un homme appelé Alwyn que personne d'autre ne peut voir.
« L'autre est la seule à la croire » parle, je pense, de Lisa qui croit à l'histoire de Judy... même si je n'ai pas eu cette impression, a aucun moment. Au départ, elle pense même que l'histoire de Judy a été inventée. Elle fait donc ce qu'il faut pour que Judy se livre, mais elle ne la croit pas, non...

La plume de l'auteur m'a étonné. Pour un premier roman, l'écriture est agréable, mature, et elle se lit très facilement. Les tournures de phrases sont presque poétiques par moment ! Les péripéties s'enchaînent sans traîner, le rythme est soutenu. La manière d'écrire de l'auteur est donc que du positif.

En lisant le résumé, je m'attendais à plus de psychologie, car le côté surnaturel prend le dessus sur le côté psy. Ce dernier est en outre très maladroit... Du coup, grande déception pour moi.

Il y a très peu de personnages, et le seul bien travaillé est Alwyn, l'homme que voit Judy.

Lisa aurait pu être un personnage très intéressant. Une femme qui fait passé son boulot avant sa vie de couple, et qui est atteinte de ménopause précoce... En somme, elle ne pourra jamais avoir d'enfant, et elle en souffre. Malheureusement, elle n'est que très peu travaillé, et reste très secondaire dans l'histoire.

Judy, un autre personnage qui aurait pu être intéressant, malheureusement pas assez exploitée. C'est une jeune fille pleine de souffrance également... et elle est moins en avant que Alwyn...

Alwyn est le véritable personnage de l'histoire à mon avis car tout tourne autour de lui. On apprend à la fin du livre qui il est vraiment, et j'ai trouvé cette révélation vraiment sympa, qui s'écarte du schéma habituel du fantôme.

L'intrigue aurait pu être intéressante si elle avait été mieux exploitée et mieux travaillée. Le côté psy est très maladroit, il reste très superficiel, ça se voit que l'auteur a fait très peu de recherches sur ce sujet. De même, je pense que Judy n'est pas vraiment "paranoïaque"...

Le livre oscille entre le point de vue de Judy et celui de Lisa. Il a été bien géré et aucun problème de décrochage pour moi. Cependant, les actions sont prévisibles, mais l'auteur a bien réussi à gérer le suspense, j'ai eu envie de continuer à lire pour savoir le passé de Judy, ce qui se passait après...

Mais la fin... Je ne l'ai vraiment pas aimé, elle se termine trop brusquement, beaucoup trop de questions, de doute. Une fin bâclée qui m'a franchement déçue.

Pour finir, un bon page-turner, une plume agréable, mais malheureusement beaucoup de sujets pas assez exploités, très peu de personnages et ceux présents sont trop lisses, sans réelle profondeur. Beaucoup d’incohérences, une romance qui apparaît de manière comme un cheveu sur la soupe. Néanmoins, Melissa Bellevigne semble avoir un bon potentiel d'auteur.

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Extrait


« - Que se passe-t-il, Lisa?
- Je me suis rendu compte que la vie est un paradoxe. Que les gens passent sans se préoccuper vraiment des autres, sans savoir ce qu'il se trame derrière certaines portes. Que le temps passe vite, trop vite, qu'on a le choix une seconde, et que, la suivante, tout nous tombe dessus, qu'on ne contrôle plus rien. Je crois que j'ai peur de passer à côté de toi, à côté de nous... » (page 110)

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'ai bien apprécié ma lecture, mais j'ai été déçue par certains points :)
      Si jamais tu le lis, dis-moi ce que tu en as pensé :D

      Supprimer
  2. Pas de favoritisme non plus car même si j'apprécie l'auteure dans son rôle de Youtubeuse beauté, ce ne fut pas un coup de cœur. J'ai bien aimé la majeure partie du livre, et le fait qu'il se passe à Londres également. Mais ce qui arrive à Judy à la fin m'a vraiment déçu, mon engouement est retombé comme un soufflet. Je n'aime pas me plonger dans des romans pour lire ce genre de chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cela se passe à Londres étaient intéressant, et les lieux étaient bien décrits !
      Personnellement c'est toute la fin qui m'a déçue :( Je n'ai rien contre les fins ouvertes mais là, ce n'est tout simplement pas fini.

      Supprimer