22 août 2016

L’héritière de Maëlzelgast

Princesses Maudites, Tome 1 - Michel Laporte


Année de sortie: 2007
Collection: Hachette Jeunesse
Genre: Jeunesse; Fantastique
Nombre de pages: 357
Résumé: Loin, très loin de tout, l'hiver étend son emprise. Le calme règne, même s'il se 
murmure qu'une Bête cruelle est sortie de la forêt. Même s'il se raconte, que là-bas, 
dans les parages embrumés du Mont-Noir, quelque chose qui dormait vient de 
se réveiller.
Or, voilà que maître Peire disparaît brusquement, laissant seuls sa fille, Silvia ; et 
ses frères. Désemparée, Silvia se lance à sa recherche. Sans savoir qu'un combat 
sans merci vient de commencer et que le monde est prêt à basculer dans la 
violence et la mort. Car la redoutable Armée des Ombres, rassemblée par 
la Demoiselle Noire, menace tout le pays.
Au moment d'affronter les forces maléfiques, Silvia découvrira quel destin 
formidable l'appelle : elle seule peut briser l'antique malédiction ! Surmontant la 
peur et l'isolement, elle va réclamer l'héritage de Maëlzelgast.

Mon avis:

0,5/5

Contrairement aux autres livres, la couverture ne me plaisait pas plus que ça, et je n’ai même pas lu le résumé. Je devais emprunter un livre, et j’ai décidé d’en prendre un au hasard. Et c’est tombé sur le Tome 1 de la série « Princesses Maudites ».

Je n’ai pas accroché du tout au livre, et je me suis hâtée de le terminer. A certains moments, j’ai même dû relire plusieurs fois la même phrase car je n’avais pas du tout envie de le continuer. Cependant, je déteste abandonner les livres, et, au bout de moult efforts, je l’ai enfin fini ! 

On retrouve donc la jeune Silvia qui, à son réveil, se rend compte que son père a disparu, laissant seule la protagoniste avec ses deux frères : Guy et Bertil (personnages qui n’apparaissent qu'au début et à la toute fin du livre). Elle décide donc de se mettre à sa recherche, sans savoir que dans sa quête, elle va savoir qui elle est vraiment.

Concernant la plume de l’auteur, elle est simpliste. Mais il y a du vocabulaire, pas trop de répétitions. Cependant, certaines phrases sont longues. Vers la fin, une phrase de 11 lignes n’est séparée que par de simples virgules.

L’histoire en elle-même n’est pas très original : il y a la gentille un peu niaise, il y a la méchante qui est méchante parce qu’elle est jalouse, il y a un autre monde où tout est gris et noir, triste et mort, etc… Pour être honnête, j'ai même lu certaines pages en diagonale, et je ne cherchais même pas à mettre des images sur les mots que je lisais, chose que je me plais à faire habituellement.

Comme je l’ai dit, je n’y ai pas trouvé mon compte. Mais ce qui a failli me faire décrocher plus d’une fois, c’est que, bon sang, ce livre est d’une telle longueur ! Les phrases sont longues, très peu d’action qui n’accélèrent pas le temps du récit, aucun suspense, aucune véritable péripétie…

Les personnages ne sont pas assez travaillés, et changent de personnalité beaucoup trop rapidement. L’héroïne, par exemple, passe en quelques semaines à peine, de l’adolescente froussarde à la « digne et noble héritière d’un grand royaume ».
  
Je ne le recommande pas. L’histoire n’est pas originale, beaucoup trop longue. Le seul point positif que j’ai trouvé sur ce livre, c’est le vocabulaire qui est recherché. Je ne compte pas lire le prochain tome, la critique du tome 1 sera donc la seule de la série.

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire