22 août 2016

Les Ailes d’Alexanne, Tome 2 : Mikal

Les ailes d'Alexanne, Tome 2: Mikal - Anne Robillard


Année de sortie: 2012
Collection: Michel Lafont
Genre: Fantasy; Fantastique; Jeunesse
Nombre de pages: 344
Résumé: Même s'il est enfin débarrassé des démons qui l'obligeaient à vivre en marge de la société, Alexei est toujours hanté par les mauvais traitements qu'il a reçus lorsqu'il faisait partie de la secte de la montagne. Avec l'aide de la police, parviendra-t-il à mettre fin au lavage de cerveau que fait subir le Jaguar, maître de cette secte, à de pauvres innocents?
 De son côté, Alexanne comprend de plus en plus comment fonctionnent ses pouvoirs. Toutefois, elle ne saisit pas encore très bien les lois qui régissent le monde des fées et sans le vouloir, elle met son oncle dans une position très embarrassante en lui présentant une femme qu'il a connue dans une autre vie.

Mon avis:

3/5

Un livre bien différent du premier tome. Et une lecture un peu plus agréable que 4h44.

La couverture est toujours aussi agréable à regarder. Très colorée, douce, j'aime vraiment ce genre de couverture.

Comme je l'ai dit dans ma chronique du premier tome, c'était pour une seule raison: en apprendre plus sur Alexei. Je n'ai pas été déçue: ce livre correspond à mes attentes.

J'ai retrouvé les mêmes défauts que dans 4h44: le ton trop léger et gentillet; les événements nombreux et qui défilent bien trop rapidement. Cependant, autant le premier tome est vraiment trop axé « jeunesse », autant celui-ci n'est pas à mettre entre des mains trop jeunes. Cela dit, si on passe outre le côté bisounours présent dans ce livre, j'ai apprécié ce « voyage » dans le passé de Alexei.

Alexanne est toujours un personnage qui m'agace, de part sa naïveté, et ses réactions qui me tapent facilement sur les nerfs. Comme le moment où elle parle à son petit ami et qu'elle fait des 
« Oh Matthieu Richard ! », c'est le genre de phrases qui m'énervent. Et leur romance est bien trop parfaite, pas vraiment crédible, et bien trop fleur bleue.

  Sans parler de sa manie de se mêler de la vie de son oncle sans cesse alors que cela ne la regarde pas... bref, j'ai vraiment beaucoup de mal à la supporter. En outre, je trouve qu'elle réveille beaucoup trop rapidement ses pouvoirs, ils sont là exactement au moment où elle en a besoin, et cela ne se tient pas.

J'ai donc été très heureuse que ce livre soit plus centré sur Alexei que sur Alexanne. Alexei est le personnage que j'ai le plus apprécié dans le premier tome, avec Tatiana. C'est quelqu'un d'énigmatique, qui a des réactions difficilement compréhensibles dues à son passé -bien que certaines soient bien trop exagérées-, et c'est ce qui fait son charme.

La lecture de ce livre a été plus agréable que 4h44. Certes, les deux se lisent rapidement, mais Mikal contient bien moins de religion ou de spiritualité. Il y a toujours des moments où on en parle, mais ils passent mieux, et je ne les ai pas trouvé dérangeant.

Ce n'est qu'au deuxième livre qu'on rencontre enfin un « méchant ». En revanche, encore une fois, aucun suspense: son identité est révélée trop vite. Dans tous les cas, le fait que cet homme (je n'en dirais pas plus pour éviter le spoil) cachait quelque chose était facilement prévisible.

En bref, Mikal est un livre qui se lit aussi rapidement que le premier tome, bien que le ton soit trop gentillet pour moi. Ce livre multiplie les événements qui trouvent trop vite un dénouement, ce qui m'a donné l'impression d'être submergée. A chaque chapitre, une nouvelle question qui trouve réponse immédiatement, et ainsi de suite.

Dans ma chronique de 4h44, j'avais dit que, après cette lecture, je prendrais une décision: celle de continuer, ou non, la série. Eh bien, sincèrement, je ne sais pas. Certes, le ton est toujours aussi niais, mais d'un autre côté, le tome 3 promet un minimum d'action.

Je vais donc, en priorité, lire les bouquins qui se trouvent sur mon bureau. Si je les ai lu et chroniqué, et que le prochain tome se trouve au CDI de mon établissement, peut-être que je l'emprunterai, je ne sais pas encore.

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Les critiques des autres tomes:

Pour découvrir ma critique des autres tomes, cliquez simplement sur leur couverture...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire