22 août 2016

La Voleuse de Livres

La Voleuse de Livres - Markus Zusak


Année de sortie: 2008
Collection: Pocket
Genre: Historique
Nombre de pages: 633
Résumé: Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenu. 
Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? Au moins que ce ne soit son secret... 
Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres.

Mon avis:

5/5

J’ai découvert ce livre totalement par hasard, à la bibliothèque, lorsque je venais d'entrer au collège. Déjà passionnée de littérature, le titre m’a charmée et a réveillé ma curiosité. J’ai lu le résumé et ait donc décidé de l’emprunter. Plus tard, j’ai acheté mon propre exemplaire.

La couverture a son charme. Elle représente bien l'histoire, malgré une apparente simplicité.

L'auteur écrit vraiment bien. Une plume directe, réaliste, poétique... Et avoir la Mort comme narratrice, ça change !

Beaucoup de livres qui parlent de la seconde guerre mondiale sont sortis. Comme Anne Frank, ils prennent le point de vue d’un(e) juif(juive). Cependant, très peu de livres parlent du point de vue des allemands.

En toute honnêteté, ce livre est le seul à m’avoir autant bouleversée. 

Zusak a choisi pour narratrice la Mort elle-même. L’histoire qu’elle raconte n’est pas sanglante, horrifique, mais au contraire, la Mort semble humaine, et s’autorise même quelques touches d’humour par moment.

L’histoire débute en 1939, en Allemagne. La Mort emporte donc les âmes des défunts. Puis sa route rencontrera celle de Liesel Meminger, une fillette de 9 ans.

Son frère et elle sont envoyés par leur mère chez les Hubermann, une famille d’accueil résidant dans une rue appelée « rue Himmel » (Himmel = paradis en allemand) à Molching. Dans le train, le petit frère de Liesel, Werner, meurt. Pendant l’enterrement, un livre tombe de la poche de l’apprenti-fossoyeur. Alors qu’elle ne sait pas lire, la petite fille le ramasse. « Le manuel du Fossoyeur », le premier livre d’une série de vols. 

Arrivée à destination, elle rencontre ses nouveaux parents : Hans et Rosa. Hans, peintre en bâtiment et accordéoniste à ses heures perdues, est patient, humain; plus tard, elle lui avouera le vol du livre, il lui apprendra à lire. Rosa est son exact contraire. Bourrue, vulgaire, elle se montre froide avec la fillette, insistant cependant qu’elle soit appelée « maman ». Cependant, au fur et à mesure du bouquin, on apprend qu’il s’agissait d’une manière de montrer son affection.

Liesel rencontrera également ses camarades de classe, dont un en particulier, Rudy Steiner, un 
« gamin aux cheveux jaune citron ».

L’histoire raconte donc celle de Liesel, jeune allemande vivant chez les Hubermann. Zusak manie les mots avec une finesse que j’ai rarement vue, et le personnage de la fillette est très attachant. Ses émotions sont réelles, elle pleure d’abord son petit frère, dont la mort revient la hanter chaque nuit. De ses cauchemars va naître une grande complicité avec son nouveau « père », puisque c’est lui qui vient la consoler. Plus tard, il lui apprendra également à lire, faisant preuve de beaucoup de patience.

Ce livre m’a émue. J’ai ressenti chaque émotion de Liesel, comme si je vivais les événements avec elle. Ainsi, j’ai pleuré, souris, ris. Les 600 pages sont passées très vite.. La quatrième page de couverture tournée, j’étais sans voix, changée intérieurement. C’est vraiment un livre génial. Je le recommande.

Un film est sorti sur ce best-seller, du même nom, réalisé par Brian Percival, en 2014. Pour moi, il faut mieux lire le livre en premier, ainsi nous pouvons laisser libre cours à notre imagination quant au physique des personnages, à leurs timbres de voix, etc…

J’ai également vu le film, et il m’a plu. Cependant, j'ai toujours préféré les livres aux films.

Bref, pour finir, très bon livre, à découvrir, à lire, à relire et à partager sans modération ! 

Et vous? L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

Le film:



Voici la bande annonce du film. Un très bon film bien fidèle au bouquin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire