12 septembre 2017

Fahrenheit 451, de Ray Bradbury.


Année de sortie1973 | Pages: 254
Edition: Denoël | Genre: Science-Fiction
Résumé: « 451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé. »

Ma note: 3,5/5

30 août 2017

Bilan du mois - Août


Bonjour !

Je m'excuse du retard, je n'avais pas accès à l'ordinateur ces trois dernières semaines.

Revenons ensemble sur mes lectures du mois avec ce que j'en ai pensé, les chroniques sorties, mais également parler de l'évolution de ma PAL et de ma WL ! :)

Les secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1: L'alchimiste, de Michael Scott.




Année de sortie: 2008 | Pages: 360
Edition: Pocket (Jeunesse) | Genre: Jeunesse
Résumé: « LIVRE I

Un manuscrit ancien a disparu.

Le monde moderne court à sa perte.

Seuls Josh et Sophie sont capables de sauver l'humanité.

Les voilà sur le point d'entrer dans la plus grande légende de tous les temps ! »

Ma note: 4/5

28 août 2017

Lucky, d'Alice Sebold.

Année de sortie: 2004 | Pages: 332
Edition: Nil | Genre: Témoignage
Résumé: « Alice Sebold n'a jamais oublié ce jour où elle a cru mourir sous les coups de son violeur. Elle avait dix-huit ans. Contrairement à Susie, son héroïne de La Nostalgie de l'Ange, elle s'en est sortie. Elle a été « chanceuse », lui ont dit les policiers Elle raconte ici les cinquante minutes qui ont décidé de sa vie entière.

Ce jour d'horreur, elle a vu dans le regard des enquêteurs qu'on la soupçonnait d'avoir été consentante. Pourquoi, s'est-elle demandé, le viol est-il le seul crime dont la victime est supposée coupable? Au choc, a succédé la révolte. C'est pour cela qu'elle a décidé de ne pas se taire. Du viol qu'elle a subi, Alice Sebold ne cache rien : elle décrit la violence, la terreur, puis l'enquête, et le procès. Ce récit d'une puissance étonnante est aussi l'histoire d'une vengeance - et d'une renaissance. »

Ma note: /5